LE LIVRE QUI FAIT DU BIEN: Point de vue d’un scientifique

Jocelyna Dubuc et Guylaine Cliche

Gervais Dionne fut Vice-président R&D et chef de la direction scientifique chez BioChem Pharma et à ce titre il a coordonné les efforts ayant conduit à la mise au point du 3TC, qui est toujours aujourd’hui l’un des médicaments les plus utilisés mondialement pour le traitement de l’infection au VIH et du SIDA. Peu de temps après sa parution, monsieur Dionne a lu « Le livre qui fait du bien ». Voici sa critique.

J’ai reconnu dans le livre de Guylaine Cliche beaucoup de Jocelyna Dubuc. Pour moi, il ne fait aucun doute qu’elle a été la source d’inspiration du projet et que cet ouvrage aurait pu aisément être écrit par elle.

« Le livre qui fait du bien » ratisse très large et, dans ce sens, je crois qu’il est unique, car il touche à tous les aspects d’une bonne hygiène de vie. Il fait la synthèse de livres qui concernent des sujets similaires, mais qui vont beaucoup plus loin dans le détail et les explications, ce qui, souvent, rend ces derniers ardus à lire pour un lecteur non averti. La plus grande qualité du « Livre qui fait du bien » est donc de s’adresser à un public varié, car son contenu est très facile à lire et les messages et recommandations sont facilement compréhensibles.

Respirer en profondeur

J’ai beaucoup apprécié ce chapitre, car la bonne respiration et souvent oubliée, alors qu’elle est si importante. En effet, on peut jeûner pendant plusieurs semaines, on peut s’abstenir de boire pendant quelques jours, mais on ne peut pas s’arrêter de respirer plus de quelques petites minutes sans mourir. Cela nous fait prendre conscience de l’importance d’une bonne respiration sur la santé globale, que ce soit par la cohérence cardiaque (méthode on ne peut plus simple de respirer qui influence le rythme de notre coeur) ou par la respiration consciente.
La méditation est aussi un élément fondamental d’une hygiène de vie saine. Cela fait tellement de bien et ne coûte absolument rien. Pourtant, c’est un aspect trop négligé. J’ai lu les livres de Jon Kabat-Zin du MIT ( Massachusetts Institute of Technology ). Ce scientifique est chef de file de la méditation accessible à tous, ce qu’on appelle la méditation en pleine conscience. Son approche s’est concrétisée par l’ouverture d’une clinique antistress aux États-Unis en 1979. Depuis, plusieurs centaines d’hôpitaux et de cliniques à travers le monde utilisent la méditation en pleine conscience comme outil de soins. Commencer le livre par ce chapitre de grande importance était une bonne idée, car savoir bien respirer, et ce, en pleine conscience, est primordial.

Bouger dans le bonheur

Les bienfaits de l’exercice physique sont bien connus. Plusieurs études scientifiques ont démontré ses nombreux avantages pour la santé physique et psychique ainsi que sur la qualité du sommeil. Notre corps est fait pour bouger et, malheureusement, notre monde est de plus en plus industrialisé et sédentaire. Selon l’Organisation mondiale de la santé, la cigarette, les excès d’alcool et la sédentarité sont les plus grands fléaux auxquels font face nos sociétés dites développées. Les exercices proposés dans « Le livre qui fait du bien » sont, selon moi, pertinents et très faciles à pratiquer au quotidien.

Boire et manger en couleur

Je suis en parfait accord avec tout ce qui est proposé dans cette section de première importance. L’alimentation non adéquate et la malbouffe sont en très grande partie responsables des maladies les plus répandues (diabète de type II, maladies cardiovasculaires, cancers et maladies neurodégénératives). Ces problèmes de santé pourraient en très grande partie être évités grâce à une saine alimentation et à une activité physique quotidienne. Le livre qui fait du bien recèle de précieux conseils relatifs aux choix alimentaires sains et aux modes de cuisson les plus appropriés. Sur la liste des super aliments, j’ai été heureux de constater que j’en utilise six sur une base quotidienne et trois autres à l’occasion. Je vais donc découvrir les autres avec intérêt. J’utilise aussi le kéfir et le kombucha comme source de probiotiques. Les recettes ont l’air savoureuses, entre autres, la quiche jardinière sur sa croûte de quinoa, qui semble très appétissante.

Prendre soin de soi en douceur

Là aussi, ce chapitre regorge de conseils très pertinents. Je suis tout à fait d’accord avec la liste « des remèdes du garde-manger », et j’en ai appris sur l’oignon; je ne savais pas qu’on pouvait l’utiliser de cette façon. Je ne connais pas les principes de l’ aromathérapie ni son efficacité, mais je suis un inconditionnel de la thermothérapie et de la massothérapie, les deux contribuant à la santé globale. Je ne savais pas non plus que le sauna infrarouge est supérieur au sauna finlandais traditionnel. Je ne m’y connaissais pas non plus en réflexologie et j’ai découvert la technique de libération émotionnelle (EFT) avec intérêt.
En résumé, je crois sincèrement que ce livre mérite une très large diffusion. Il devrait être lu par le plus grand nombre possible, car si les enseignements qui y sont recommandés étaient mis en application, il ne fait aucun doute que cela contribuerait à préserver ou à améliorer la qualité de vie des gens de notre société. Le livre qui fait du bien porte bien son titre. Ma phrase « coup de cœur » est la suivante: « Ceux et celles qui ne réservent pas quotidiennement un peu de temps pour leur santé devront un jour consacrer beaucoup de temps à leur maladie. » Ça dit tout!

GUYLAINE CLICHE est fascinée par la puissance de la parole et la force de l’écrit. Qu’elle soit exutoire, rituelle ou relationnelle, l’écriture a rapidement pris une place prédominante dans sa vie, au point de lui devenir essentielle. Depuis plus de dix ans, elle partage ma démarche unique, entre autres au Spa Eastman et dans différents milieux communautaires, par le biais de retraites et d’ateliers d’écriture où prime le respect de la liberté.
Voici les livres qu’elle a publiés : — Auteur de ma vie : prendre son envol par l’écriture sensorielle — Le livre qui fait du bien : l’art de vivre façon Spa Eastman — Paroles de Paix en terre autochtone/Words of Peace in native land — Nulle part chez moi/No Place to Call My Home, avec le DVD La Femme en toi/When You’re A Woman

Restez connectés