Rencontre avec Alain Desrochers, jardinier au Spa Eastman

Qui dit printemps, dit un soleil plus chaud et la neige qui fond pour laisser place à la verdure et aux bourgeons ; c’est donc le temps de partir ses semis pour le jardin. Nous avons rencontré notre passionnant jardinier – horticulteur-maraîcher – designer de jardin Alain Desrochers et nous vous présentons ce que nous avons retenu de cet entretien plus qu’éducatif.

L’idéal est de partir ses semis entre 2 à 10 semaines avant la plantation, dépendamment du type de plant (toutes les indications de temps de plantation sont sur les emballages de semences que vous achetez). Ne vous inquiétez-pas, il est encore temps de partir vos semis. Ici, au Spa Eastman, les semences sont plantées suivant le calendrier biodynamique. Celui-ci ayant différents jours de plantation ; fruits, légumes, fleur et racine. Donc, l’idéal est de planter vos tomates un jour fruit (puisqu’elles sont botaniquement des fruits), vos carottes un jour racine, etc. Ceci permet de produire des plants riches en éléments nutritifs, en goût et en force vitaux. Il convient également de respecter les processus naturels et de travailler avec les rythmes cosmiques, Alain se fie donc aux astres, à la lune et aux planètes afin de planter ses semences, et c’est le même processus lors de la mise en terre.

L’un des critères les plus importants afin de partir ses propres semis est l’espace. Puisque nous plantons différentes sortes de plantes comestibles – incluant fines herbes, plantes pour tisane, plantes médicinales, fruits et légumes, l’espace de plantation de semis intérieur est un enjeu avec lequel Alain doit coordonner. Il devra donc ajouter une rangée de tablettes afin d’y apposer davantage de plateaux à semis dans notre pavillon nommé Verrière, là où il travaille assidument depuis les dernières semaines. Il doit passer chaque jour arroser les semences, surtout lors des journées ensoleillées, sinon elles se dessèchent au soleil. Afin de prendre un congé, il se fit aux journées de pluie – il dit en riant. De plus, il tourne ses plateaux tous les jours afin que chaque côté soit exposé au soleil à un jour d’intervalle.

Tous ces semis seront plantés soit dans notre magnifique potager ou encore dans nos plates-bandes ornementales, qui embellissent l’extérieur de nos pavillons externes. Nous avons également une haie fruitière qui commencera cette année à être productive. Voici un résumé de ce que nous avons : aubergine, basilic, bleuets, camerises, cassis, céleri, chourave, chou kale, courges, gadelles, groseilles, laitue, fenouil, framboises, mures, persil, poireaux, poivrons, salades, tomates…en plus des pousses de betterave, daïkon et tournesol (qui sont produites en continu pour le buffet dans la salle à manger).

Le meilleur moment de mise en terre dépend du type de plant. Par exemple, les aubergines, poivrons et tomates sont des légumes de chaleur qui sont sensibles à la température ambiante. L’idéal serait de les planter en mini-tunnel vers mi-mai, mais si vous n’avez pas de tunnel début juin sera mieux (veuillez noter que toutes ces indications sont pour le climat d’Eastman, où la température est plus fraiche jusqu’à début juin). Alain porte également fièrement le chapeau d’horticulteur-maraîcher. Il a instauré la « salle de lavage » afin de nettoyer tout ce qu’il récolte. De cette façon, il amène en cuisine ses fruits, légumes, fines herbes propres, et il ne reste plus qu’à nos cuisiniers à user de leur magie afin de vous créer des plats aussi beaux que bons !

Toutes les semences, pousses et terreaux achetés cette année sont biologiques. D’ailleurs, nous vous reviendrons avec un article à ce sujet puisque nous sommes en processus d’accréditation biologique, au bonheur de plusieurs et le nôtre !

Restez connectés