Septembre : lumière et abondance exceptionnelle

Billet qui fait du bien - Krystine St-Laurent

Collaboration spéciale : Krystine St Laurent
Texte inspiré de son livre: Nature & Ayurveda, publié aux éditions de l’homme, avril 2018

« Il ne suffit pas d’être occupé, les fourmis aussi le sont… la question est : nous sommes occupés à quoi ? »

–  Henry David Thoreau (1817-1862) philosophe, naturaliste et poète

Avez vous remarqué à quel point le mois de septembre est empreint d’une douceur et d’une luminosité particulière? Comme si la nature était plus brillante,  les couleurs plus vives, le vert plus vert, et la lumière plus dorée? Avez vous pris le temps d’observer, de ressentir, de vous en imprégner et de faire le plein pour les mois à venir? J’ai souvent pensé que c’était mon imagination qui me jouait des tours, mais j’ai réalisé, au fil des années, que septembre est vraiment un mois unique, autant pour la température et la luminosité que  pour l’abondance de tout ce qu’il nous offre :

Abondance de récoltes de fruits: fraises d’automne, pommes, raisins du québec (nous avons de superbes variétés indigènes qui méritent de se faire découvrir). Abondance de fines herbes à récolter: romarin, origan, thym, basilic sacré, calendule… Sans parler des courges d’automne et légumes racines, le mois de septembre est sans contredit, un mois remplis de cadeaux.

Prendre le temps de récolter, de faire sécher, de congeler ou de faire des conserves devrait revenir en force dans nos routines quotidiennes collectives, car rien ne remplace la richesse et la vitalité de ce qui a été produit localement, cultivé avec amour dans nos jardins et chez nos producteurs locaux. Nous manquons de temps? Et si nous réduisons un peu plus l’attention mise aux écrans de nos téléphones dit ‘’intelligents’’ ? À ce propos, un sondage américain  effectué en 2016 (1) rapporte des données assez probantes. En moyenne, une personne ouvre 80 sessions de communication en une journée et touche son téléphone plus de 2600 fois, pour un total de 2,5 heures par jour, pour un total de 17.5 heures par semaine. (!)

Ne prenons rien pour acquis. À chaque matin où nous ouvrons les yeux, nous avons 86 400 secondes de déposées dans notre banque pour contribuer à faire du bien, inspirer, prendre soin, faire rire, nourrir et partager. Prenons le temps de nous imprégner de cette abondante nature, de ses rayons de soleil, de ses odeurs et couleurs d’automne.. ainsi, nous pourrons y retourner lors d’un froid matin de janvier,  l’espace d’un instant, en fermant les yeux et en respirant profondément…

  1. Michael Winnick et Robert Zolna, « Putting a finger on our phone obsession – Mobile touches : a study on humans and their tech », Dscout News, 16 juin 2016, [en ligne] https:// blog.dscout.com/mobile-touches  

BIOGRAPHIE 

Krystine St-Laurent bio

 

 

 

 

 

Restez connectés